Bilan Hépatique

Votre foie est-il en bonne santé ?

Clinique de Nutrition Physiologique bilan hépatiqueger, Lemon & Honey Tea

Souffrez-vous de l’une de ces atteintes ?

 

  • fatigue chronique

  • somnolence post prandiale

  • mauvaise haleine, langue pâteuse.

  • nausées dès le matin avec manque d’appétit.

  • selles liquides

  • maux de tête migraines

  • rhinopharyngites et sinusites récidivantes

  • hémorroïdes

  • nez qui coule pendant les repas.

 

Le foie possède de multiples fonctions :

  • stockage des sucres sous forme de glycogène (source d’énergie).

  • transformation des graisses pour leur assimilation ou leur stockage

  • synthèse et régulation du cholestérol indispensable au bon fonctionnement de l’organisme

  • fabrication de la vitamine D3

  • fabrication et sécrétion des acides biliaires

  • synthèse de protéines qui luttent contre l’inflammation et aident à la défense immunitaire.

  • élimination des toxiques (externes) issus de l’environnement naturel (plantes et champignons) ou synthétiques (médicaments, pesticides, polluants, alcool, solvants, ondes, métaux lourds...) et les toxines (internes) : déchets (œstrogènes) ou métabolites produits par l’organisme ou micro-organisme.

  • transformation des acides aminés en urée.

  • régulation des réserves de fer par l’hepcidine.

> Dans ce cas le problème vient peut-être d’une insuffisance hépatique et il y a des solutions pour y remédier.

 

Petit Bilan Hépatique

1. Les Triglycérides

Les triglycérides sont des acides gras stockés dans les adipocytes. Leur taux sanguin est le résultat intégré de la consommation de graisses via l’alimentation et la synthèse hépatique. L’hypertriglycéridémie est associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires.

2.Les Apolipoprotéines

Les apolipoprotéines sont des protéines chargées de transporter les graisses (triglycérides, cholestérol) dans le sang.

ApoA1 transporte HDL et ApoB transporte LDL.

Un rapport ApoB/ApoA est le 2ème facteur de risque maladies coronariennes après le tabac.

3. HDL-C

La diminution du HDL-C et l’élévation des triglycérides sont fréquents chez les personnes ayant des facteurs de risques cardio métabolique.

4. La Ferritine

La ferritine est une protéine permettant le stockage du fer. Elle régule l'absorption intestinale du fer, possède des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques, anti-inflammatoires, antioxydantes et immunomodulatrices.

5.Les protéines de la réponse inflammatoire

Transferrine, céruloplasmine, α-1-glycoprotéine acide, α-1-protéase inhibiteur, haptoglobine sont des protéines sécrétées ou consommées au niveau du foie lors de l’apparition d’un stimulus inflammatoire.

6. CRP Ultrasensible

La CRPus est le marqueur de référence de l’Inflammation locale et/ou généralisée.

La CRPus est une protéine synthétisée par le foie et libérée dans le plasma. Elle joue un rôle dans le système immunitaire. Plus le taux de CRP est augmenté plus l’intensité de l’inflammation est importante.

 

7. Homa / Quicki

Les indices HOMA et QUICKI sont calculés à partir des valeurs plasmatiques de l’insulinémie et de la glycémie mesurée chez un individu à jeun. Ces indices permettent d’évaluer la résistance à l’insuline pour le HOMA et la sensibilité à cette hormone pour le QUICKI et donc de prédire l’apparition d’un diabète de type 2.

 

Le Grand Bilan Hépatique

En plus des dosages du Petit Bilan Hépatique, le Grand Bilan Hépatique dosera :

 

L'Hepcidine :

L’hepcidine est au fer ce que l’insuline est au sucre.

L’hepcidine est une hormone fabriquée par le foie qui régule la quantité de fer dans le sang.

Le fer ingéré est assimilé via les entérocytes (les cellules de la paroi intestinale) puis passe dans le sang par une porte : la ferroportine.

Le fer se fixe alors à la transferrine pour être transportée puis est stockée dans le foie sous forme de ferritine.

Lors d’une inflammation hépatique, il y a une libération de fer dans le foie. Cette libération provoque une augmentation de synthèse d’hepcidine.

Au fur et à mesure que le taux d’hépcidine augmente la ferroportine va se fermer entraînant une séquestration du fer dans les entérocytes.

Certaines personnes ayant une ferritine basse mais avec une inflammation hépatique (prise de médicaments, pilule, infections chroniques, dysbiose intestinale) peuvent avoir une élévation de l’hepcidine. Dans ce cas, l’administration de fer est donc inutile voir dangereuse car les portes sont fermées !

Le fer s’accumule alors dans les entérocytes et s’élimine dans les selles (selles noires). Il est donc inutile de donner trop de fer sous peine de voir baisser les réserves en fer.

logo clinique de nutrition physiologique
  • LinkedIn

© 2021 Clinique de Nutrition Physiologique