Les Bilans Digestifs

clinique de nutrition physiologique marq

Les Bilans Digestifs

clinique de nutrition physiologique marq

Pourquoi doser les marqueurs digestifs ?

La CRP ultrasensible

 

N’est pas à proprement parler un marqueur intestinal. Elle est le marqueur d’une inflammation systémique dont la cause peut être digestive ou non digestive.

Elle représente un marqueur de premier choix de la réaction inflammatoire augmentant proportionnellement à son intensité.

Ce marqueur est perturbé lors de MICI, de diverticulite, de sigmoïdite.

La ß-défensine-2

 

La β-défensine -2 est un marqueur indispensable dans le cadre du dépistage de l’inflammation de bas grade intestinale. Actrice majeure de l’immunité innée du tube digestif chez l’homme, elle exerce une activité antimicrobienne dans un spectre d’activité très large : bactéries, champignons, virus, enveloppés, protozoaires.

Une augmentation de la β-défensine 2 est un point d’appel majeur des infections intestinales récurrentes par des bactéries, et de candidoses.

La β-défensine 2 est particulièrement élevée lors : des Maladies Inflammatoires Chroniques Intestinales (MICI), des diverticulites, des sigmoïdites, des allergies alimentaires non traitées, dans le surpoids, l’obésité, les migraines, les Syndromes de l’Intestin Irritable.

La Zonuline

 

La zonuline est considérée comme un marqueur de la perméabilité intestinale.

L’augmentation de la perméabilité des jonctions serrées par la zonuline peut induire l’activation du système immunitaire, une inflammation systémique chronique et des atteintes tissulaires.

Plusieurs stimuli ont été impliqués dans la libération de la zonuline comme par exemple l’exposition de l’intestin grêle aux bactéries et au gluten.

Les modifications de la perméabilité intestinale peuvent compromettre la barrière intestinale et permettre le passage dans la circulation sanguine de pathogènes ou d’autres molécules pro-inflammatoires, entrainant une inflammation systémique chronique à des compartiments indésirables : foie, tissu adipeux, articulation, cerveau…

La Calprotectine

 

La calprotectine est le marqueur de référence d’inflammation intestinale de haut grade dans les MICI (Maladie de Crohn et Rectocolite hémorragique).

La calprotectine fécale semble efficace pour identifier une MICI en poussée et un cancer colorectal mais manque de sensibilité aussi bien pour séparer un cancer colorectal d’un adénome colorectal, qu’une personne avec un adénome colorectal d’un sujet contrôle. (Damms et Bischoff, 2008)

La mesure de la calprotectine fécale permet de suivre l’efficacité d’un traitement utilisé vis-à-vis des MICI.

Les IgA sécrétoires

 

Les immunoglobulines A sécrétoires (IgAs) sont des d'anticorps majoritairement produits au niveau des muqueuses.

Elles constituent une première ligne de défense immunitaire contre les toxines et les agents infectieux présents dans l'environnement.

L’essentiel de l’immunité intestinale des anticorps est dévolue aux IgAs, ceci étant une singularité de toutes les muqueuses.

Les IgAs interviennent à la fois au niveau de la muqueuse intestinale et des cellules épithéliales dans la protection immunitaire, la neutralisation intracellulaire des virus et des fragments de bactéries pathogènes, mais aussi au niveau de la circulation sanguine pour éliminer des antigènes ayant traversé accidentellement la barrière épithéliale.

Une diminution en IgAs sera un facteur de risque pour l’allergie, l’asthme, les infections intestinales récurrentes. Une augmentation sera le témoin d’une infections intestinales chroniques allergies non traitées.

Les CD14

 

NASH • Cirrhose alcoolique et non alcoolique • Pathologies inflammatoires (Rectocolite Hémorragique, Maladie de Crohn, …) • Obésité • Athérosclérose • Pathologies du Système Nerveux Central (troubles de l’humeur, cognitifs…) • Pathologies articulaires (arthrites) • Pathologies pulmonaires (asthme…) • Pathologies cutanées (Eczéma)

Les CD14 sont des récepteurs et des transporteurs des endotoxines.

  • Les endotoxines sont des lipopolysaccharides (LPS) qui constituent la majeure partie des membranes des bactéries Gram négatif.

  • Une endotoxinémie élevée va contribuer à une inflammation exacerbée potentialisant l’apparition de diverses pathologies :      

  • rôle potentiel dans le développement de l’obésité, l’insulinorésistance et la survenue du diabète de type 2.

  • en relation avec l’athérosclérose du fait de leur impact sur les phénomènes inflammatoire et infectieux.

  • facteur de risque de stéatose hépatique non alcoolique chez l’humain.

  • plus élevé chez des sujets atteints de pathologies inflammatoires intestinales.

  • action sur le comportement et pathologies neuro-dégénératives.

Les Lymphocytes

 

Les lymphocytes sont au cœur de la régulation immunitaire. Ils permettent d’agir de manière plus directe sur la réponse.

Les dysrégulations des populations lymphocytaires sont le signe de troubles inflammatoires, infectieux, auto-immunitaires ou d’immunodéficience.

Les Lymphocytes Th17

 

Maladie Auto immune, Psoriasis, Polyarthrite, Cancer colorectal.

Ils participent à la défense contre les bactéries extracellulaires.

S’ils sont augmentés, ils constituent un facteur de risque de potentialisation de l’inflammation.

De plus, ils peuvent également participer, à la mise en place de maladies auto-immunes.

Les Lymphocytes Th22

 

Infections bactériennes intestinales chroniques,Dermatite atopique, MICI, Cancer colorectal

Les Th22 permettent de combattre les infections bactériennes.

Ils jouent un rôle dans la protection et la réparation des muqueuses (intestinale, peau, vaginale, buccale…).

Les Lymphocytes CD25

 

Diminution des réponses anti-parasitaires, Inhibition des réponses anti-tumorales, Evolution des maladies auto-immunes, Réponse anti-virale diminuée, Candidoses

Ils jouent un rôle important dans la régulation de l’inflammation et des lymphocytes effecteurs.

Ils aident à prévenir l'activation des lymphocytes auto-immuns qui détruisent les cellules de notre organisme.

 
 
 
 
 
Woman's Torso Lying

Les bilans digestifs que nous proposons permettent de prévenir et de soulager toutes les formes de pathologies intestinales fonctionnelles ou organiques ainsi que les manifestations extra-digestives.

Les pathologies digestives comprennent :

  • les infections intestinales chroniques

  • les Diarrhée ou constipation chronique

  • les inconforts digestifs

  • les syndromes de malabsorption, de l’intestin irritable

  • les Maladies Intestinales Chroniques Inflammatoires MICI

  • la maladie cœliaque

  • les diverticulite - Sigmoïdite - Colite pseudomembraneuse

  • prévention du cancer colorectal

  • les allergies et hypersensibilités alimentaires

Les pathologies extra-digestives comprennent entre autres :

  • problème de surpoids, d’obésité

  • le diabète de type 2

  • les pathologies du foie : NASH, cirrhose alcoolique et non alcoolique

  • les pathologies articulaires

  • certaines pathologies du système nerveux central et périphérique : Alzheimer, sclérose en plaque

  • les maladies auto immunes, l’asthme, les allergies

Quels sont les marqueurs que nous dosons et pourquoi ?

Inflammation systémique

Inflammation bas grade digestive

Hyperméabilité

Inflammation haut grade digestive

Immunodéficit Hyperactivation immunitaire

Inflammation

Homéostasie intestinale

Protection et réparation des muqueuses

Régulation immunitaire

 
 
 
 
 
logo clinique de nutrition physiologique
  • LinkedIn

© 2021 Clinique de Nutrition Physiologique